Appfrancais Appfrancais
random

آخر الدروس

random
random
جاري التحميل ...
random

Analyse du chapitre 8 de « La boîte à merveilles »




L’analyse du chapitre 8 de « La boîte à merveilles »

RÉSUMÉ
La fête de Achoura prend fin et la vie reprend son cours de tous les jours. Sidi Mohammed progresse dans ses études au Msid à la grande satisfaction de ses parents. A la maison, il se livre à ses occupations habituelles qui l'arrachent au monde réel et lui procure d'intenses moments de bonheur.
Un jour, Sidi Mohammed accompagne ses parents au souk des bijoux pour acheter une paire de bracelets à sa mère. Cette sortie placée sous le signe de la joie est perturbée par le comportement d'un courtier* qui finit par se colleter avec Maâlem Abdeslem. Après bien des péripéties, les choses finissent par rentrer dans l'ordre.
·        courtier : سمسار- وسيط

1-LE RÊVE
Pour rompre* tout lien avec le monde monotone* dominé de long en large par les adultes et leur écrasante autorité, Sidi Mohammed recourt au rêve. Ses longues évasions l'emmènent dans un pays lointain où ses vœux les plus chers se réalisent Sur-le-champ. Elles lui permettent de compenser les privations* qui lui sont imposées par la pénible vie quotidienne, et de savourer en imagination les délices auxquels il ne peut goûter dans la réalité.
·        rompre : كسر
·        monotone : رتيب
·        privations : حرمان

2-LES BIJOUX
2-1- DEUX METAPHORES DE L'AMOUR
Les bijoux que Maâlem Abdeslem compte acheter à sa femme offre à sidi Mohammed l’occasion de faire part de son raisonnement sur un sujet dont il ne cerne pas tout à fait l'ampleur. Cette situation où l'enfant «ose » pour la première fois hasarder* une comparaison, saugrenue aux yeux de ses parents, met en évidence l'écart existant entre la façon de penser des adultes et celle du jeune garçon. Ce dernier raisonne selon sa logique à lui, en se basant sur ses propres repères.
Il déclare spontanément* que «les bijoux c'est beau comme les fleurs.» Son père et sa mère qui croient détenir la vraie logique éclatent de rire. Leur réaction «déplacée» suscite en lui un sentiment de doute sur leur intelligence. L'enfant se voit alors dans l'obligation d'expliquer le bien fondé de sa logique, mais il manque de méthode et de vocabulaire pour exprimer ses idées «C'était je crois cette impossibilité de faire part aux autres de mes découvertes qui avait fait naître en moi une douloureuse mélancolie.» C'est donc le narrateur adulte qui lui porte secours pour l'aider à se justifier. Les bijoux et les fleurs ont, en effet, un point commun: ils sont tous les deux des symboles d'amour. comparaison merveilleuse, explication merveilleuse.
·        hasarder : يجازف
·        saugrenue : سخيف – غير معقول
·        spontanément : تلقائيا

2-2-LES BIJOUX ET LE MERVEILLEUX
Le narrateur trace clairement les limites séparant son univers de celui des adultes. L'entente* entre le héros et ses «adversaires» parait désormais impossible. Le raisonnement esquissé et rejeté par «les grandes personnes» se base fondamentalement sur ce constat.
La singularité de Sidi Mohammed se manifeste également dans l'explication, fondée encore une fois sur le merveilleux, qu’il développe sur l'origine des bijoux. Ces objets précieux dont il connaît quelques spécimens* ne peuvent être l'œuvre de simples artisans.
Depuis cet incident, l'enfant s'éloigne* des adultes comme il s'est déjà éloigné des garçons de son âge. Il est désormais voué à la solitude, une solitude que seule sa Boîte à Merveilles est capable de combler.
·        entente : اتفاق
·        singularité :  تفرد – ميزة
·        spécimens : عينة – نموذج
·        s'éloigne : يبتعد

3- L'INCIDENT
La dispute de Lalla Zoubida avec Rahma (chapitre 1) a eu un terrible impact* sur Sidi Mohammed qui a fini par perdre connaissance. L'incident des bijoux qui déclenche une violente bagarre entre Maâlem Abdeslem, un homme calme et sympathique d'ordinaire, et le courtier fait écho* à la querelle décrite au début du roman. La scène suivie de près par Sidi Mohammed ravive son désarroi* et écorne sérieusement l'image fini des adultes à ses yeux. Les deux antagonistes, assimilés à des bêtes (yeux rouges, écume au coin des lèvres), se battent comme des chiffonniers devant le jeune garçon complètement terrorisé.
·        impact : تأثير
·        écho : صدى
·        querelle : شجار
·        ravive: أجَّجَ
·        désarroi : اضطراب – ارتباك
·        écorne : يكسر


التعليقات



اذا اعجبك محتوى المدونة نتمنى أن تبقى على تواصل دائم معنا .فقط قم بادخال بريدك الالكتروني للاشتراك في بريد المدونة السريع ليصلك جديد المواضيع أول بأول .كما يمكنك ارسال رسالة بالضغط على زر المايك ♥

إتصل بنا

أرشيف المدونة

Membres

احصاءات المدونة

جميع الحقوق محفوظة

Appfrancais

2016