Appfrancais Appfrancais
random

آخر الدروس

random
random
جاري التحميل ...

الدرس 62 : Les fonctions grammaticales





Ø LA NATURE / LA FONCTION : DEFINITIONS

Pour analyser grammaticalement les constituants d’une phrase, on distingue traditionnellement :


- leur nature, c’est-à-dire la classe grammaticale à laquelle ils appartiennent.

On recense 9 classes grammaticales que l’on classe en deux grands groupes :

a. Les mots variables
- Les déterminants
- Les pronoms
- Les adjectifs
- Les verbes

b. Les mots invariables
- Les conjonctions
- Les adverbes
- Les interjections


- leur fonction, c’est-à-dire le rôle que le mot joue dans la phrase où il se trouve : la fonction d’un mot change donc selon la phrase.
Un même mot, appartenant à une seule classe grammaticale, peut occuper différentes fonctions selon le rôle qu'il joue dans les phrases où il est employé.


   
LA FONCTION

Voici les principales fonctions grammaticales à retenir.

1. LES CONSTITUANTS DE LA PHRASE

Le sujet

Le sujet fait l'action ou la subit selon qu'il s'agit de la voix active ou de la voix passive.

Exemples : Le chien a aboyé. (voix active).    
                   Le chat a été poursuivi par le chien. (voix passive)


Les compléments d’objet

Les compléments d'objet dépendent du verbe directement ou indirectement. Ce sont des compléments essentiels : ils ne peuvent pas être supprimés ou déplacés sinon la phrase perd tout son sens.

Il peut s’agir :

- d’un groupe nominal : 
Exemple : Je fais mes devoirs.

- d’un pronom : 
Exemple : Je te parle.

- d’un infinitif ou d’un groupe infinitif : 

Exemple : J’aime manger des fruits.

- ou encore d’une proposition subordonnée : 
Exemple : Je dis que tu es fou.

On distingue :
·         le complément d’objet direct (COD)
·         le complément d’objet indirect (COI)
·         le Complément d’objet second (COS)
   

Les compléments circonstanciels

Le complément circonstanciel complète le sens de la phrase, Il renseigne sur le lieu, le temps, la manière, le but, ... On peut généralement le supprimer et le déplacer.

Les sens de ces compléments sont très divers :

- le lieu :
Exemple :  Je fais mes devoirs dans ma chambre.

- le temps :
Exemple :  Ma mère est partie en voyage la semaine dernière.

- la cause :
Exemple :  A cause de ce coup de téléphone, je suis en retard.

- le but : 
Exemple :  Il fait du sport pour se détendre.

- le moyen : 
Exemple :  Nous sommes partis en voiture.

- la manière : 
Exemple :  Elle apprend son rôle avec enthousiasme.

- la condition : 
Exemple :  Je ferai ce voyage, à condition que tu viennes avec moi.

- l’accompagnement : 
Exemple :  Elle a travaillé avec ses camarades.


L’attribut

Il donne une précision sur l'état, l'apparence, ou la nature du mot auquel il se rapporte. On trouve les attributs après les verbes d'état (être, paraître, sembler, devenir, etc.), après les verbes qui expriment un jugement, un changement d'état ou tout ce qui s'y rapproche (considérer, croire, penser, trouver, etc)
L'attribut ne peut être ni supprimé ni déplacé dans la phrase.
Un attribut peut être :

-     Un attribut du sujet.   Exemple : Il paraît sincère.
-  Un attribut du COD.    Exemple : La cour a jugé cet homme coupable.


Le complément d’agent

On le rencontre uniquement à la voix passive. Il est introduit par les prépositions "par" ou "de". C'est celui qui exerce l'action sur le sujet.

Exemple :     Le chat a été poursuivi par le chien.


2. A L’INTERIEUR DE CHAQUE GROUPE CONSTITUANT

La fonction épithète

L'épithète apporte une précision sur le nom qu'il suit et auquel il est rattaché. Ici, pas de virgule, et l'épithète s'accorde en genre et en nombre avec le mot qu'il complète.

Exemples :  Ma sœur aînée vient ce soir.
                   Les problèmes rencontrés ont été rapidement résolus.

L’apposition

Expansion du groupe nominal, le plus souvent placée entre virgules, qui apporte une précision quant à l'état, la nature, la fonction, etc. du mot auquel elle se réfère.

Exemples :  
Paris, la capitale de la France, est souvent appelée la ville-lumière.
Pierre, un ami jardinier, nous a donné quelques conseils.

Le complément du nom

Il s’agit d’une expansion du nom, introduite par une préposition (de, à, en, pour…).
Attention : il n’exprime pas seulement la possession, ce n’est qu’un de ses sens possibles.

Il peut s’agir :

- d’un nom ou d’un GN.
 Exemple :   la bague de ma mère / son niveau en latin.

- d’un pronom.
 Exemple :   la voiture de celui-ci / les revendications de certains.

- d’un verbe à l’infinitif.
 Exemple :   le goût de lire / la motivation pour réussir.

- d’un adverbe.
 Exemple :   Le journal de demain.


Le complément de l’adjectif

Il s’agit d’une expansion de l’adjectif, souvent introduite par une préposition (de, à…).
Il peut s’agir :

- d’un nom ou d’un GN : 
Exemple :  fort en sciences.

- d’un pronom : 
Exemple : spécifique à quelques-uns.

- d’un verbe à l’infinitif : 
Exemple : doué pour improviser / susceptible de réussir.

Le complément de l’antécédent

C’est la fonction que remplit une proposition subordonnée relative intégrée dans un groupe nominal : elle complète alors un nom, l’antécédent, qui est repris dans la subordonnée par le pronom relatif.

Exemple :  L’homme qui porte une veste noire est mon voisin.     

  


*_*_*_*_*_*_*_*_*_/_*_*_*_*_*_*_*_*_*

الــدرس بـالــفيــديــو


تصحيــح التمريــن



v    تحميل الدرس ملف بصيغة  Word أوPdf 

عن الكاتب

Prof

التعليقات


اتصل بنا

إذا أعجبك محتوى مدونتنا نتمنى البقاء على تواصل دائم ، فقط قم بإدخال بريدك الإلكتروني للإشتراك في بريد المدونة السريع ليصلك جديد المدونة أولاً بأول ، كما يمكنك إرسال رساله بالضغط على الزر المجاور ...

أرشيف المدونة الإلكترونية

إحصاءات المدونة

جميع الحقوق محفوظة

Appfrancais

| الإبداع هنا